COMPRENDRE ET TRAITER LA MIGRAINE

La migraine est une des maladies les plus invalidantes selon l’OMS. Plus d’une personne sur 10 souffre de migraines en France. Vous êtes sûrement concerné par cette pathologie et afin de traiter cette migraine au mieux, il est important de la comprendre.

Le déroulement de la migraine 

La migraine est une irritation complexe du système nerveux, la douleur est liée à l’inflammation des vaissaux cérébraux. Elle est souvent décrite comme une douleur martelante et bien d’autres symptomes de la migraine qui se manifeste généralement dans une zone de la tête. Les crises de migraine peuvent provoquer une douleur intense pendant des heures, voire des jours, et obliger à se retirer dans un endroit sombre et tranquille.

Une chronologie dans les crises

La voix des migraineux identifie 4 phases durant une crise de migraine :

  • prodrome
  • aura
  • céphalée
  • postdrome

Il s’agit d’un déroulement identifiée chez de nombreux migraineux. Chaque étape est déterminée par des durées plus ou moins longues mais aussi des symptomes différents. L’étape dite céphalé est une des parties majeures, celle qui s’apparente au mal de tête.

Un symptome d’alerte

Chez certaines personnes, un symptôme d’alerte, appelé aura, se manifeste avant ou en même temps que le mal de tête : le céphalé. L’aura peut se traduire par des troubles visuels, tels que des éclairs de lumière ou rétrécissement du champ visuel, ou d’autres troubles qui peuvent être verbaux où bien moteurs même s’ils sont plus rare. Une aura migraineuse peut également survenir sans mal de tête associé.

Comment la migraine se déclenche ?

Les déclencheurs de la migraine peuvent être les changements hormonaux chez les femmes, le stress, les modifications ou un sommeil irrégulier, ainsi que la nourriture en fonction des aliments et médicaments, mais la consommation d’alcool est un facteur de déclenchement de la migraine. Certaines personnes qui souffrent de migraines semblent être plus sensibles aux changements météorologiques, notamment à la lumière vive du soleil, à la chaleur ou au froid.

Chaque personne réagit différemment lors d’une migraine et les déclencheurs sont également variés et indépendants de chaque crise de migraine. Il est important de savoir comment elle apparait dans votre propre cas afin de traiter efficacement votre migraine.

Anticiper pour mieux soigner la migraine

L’intérêt de comprendre la chronologie de la migraine est que vous aurez une meilleure maîtrise sur le traitement de cette dernière. Plus tôt vous identifierez les symptômes de votre céphalée, plus votre traitement sera efficace.

Les différents traitements pour vos crises de migraine

La temporalité ainsi que la puissance des crises varient. En fonction de ces facteurs, différents traitements sont possible.

Dans un premier temps, lorsqu’une crise de migraine survient et s’avère être modéré, c’est un anti-inflammatoire non-stéroïdien (AINS) que l’on prescrit : kétoprofène, ibuprofène… Une seconde possibilité pour les crises de migraine modérées est l’aspirine.

Les crises sévères peuvent entraîner l’incapacité presque complète de toutes activités, elles doivent naturellement être traitées différemment. Le traitement conseillé est un vasoconstricteur très efficace contre la migraine : les triptans.

Ce sont des médicaments spécifiques pour les crises aïgues et ils doivent être pris sous le conseil de votre médecin.

Les triptans possèdent des effets indésirables qui sont :

  • des sensations de chaleur
  • oppression
  • picotements
  • bouffées de chaleur
  • sensation de lourdeur au niveau du visage, des membres ou de la poitrine.

Certaines personnes ressentent également une sensation de malaise et une sécheresse de la bouche.

Les solutions naturelles contre la migraine

Les médicaments évoqués ci-dessus sont régulièrement prsecrits par les médecins, ils peuvent aussi vous proposer d’autres traitements de fond, plus long. A savoir qu’à l’heure d’aujourd’hui la migraine ne se guérit pas.

Si vous souffrez depuis longtemps de crises de migraine, envisagez d’explorer les compléments naturels. Ces remèdes naturels ont peu ou pas d’effets secondaires et peuvent aider à prévenir la douleur associée aux maux de tête et aux migraines.

Les compléments aux traitements de la migraine peuvent être des vitamines ou des substances présentes dans les plantes.

La Coenzyme Q10 contre la migraine

La coenzyme Q10 est l’un des nombreux compléments alimentaires non médicamenteux qui se sont avérés efficaces pour prévenir les migraines. Comme d’autres produits « naturels » de prévention des migraines (tels que la riboflavine), le CoQ10 est beaucoup moins susceptible de provoquer des effets secondaires que les médicaments délivrés sur ordonnance. C’est l’une des raisons de sa popularité croissante auprès des personnes souffrant de migraines fréquentes.

La grande camomille, l’aspirine naturelle.

La grande camomille est une plante à fleurs aussi appelé partielle.Traditionnellement, la grande camomille était utilisée pour traiter les fièvres et autres états inflammatoires. En fait, certaines personnes l’appellent « l’aspirine médiévale » 

La grande camomille contient une variété de composés actifs, tels que des flavonoïdes. Cependant, le principal composé intéressant est le parthénolide, que l’on trouve dans les feuilles de la plante.Des études montrent que le parthénolide pourrait être à l’origine de la plupart des avantages potentiels de la grande camomille pour la santé.

 

Ancephal est un complément alimentaire naturelle, contenant de la grande camomille et de la salicine. Ce qui lui permet de réduire les effets de la migraine de 38%, sans effets secondaires.

Il est vrai que nous ne pouvons pas guérrir la migraine mais nous pouvons en diminuer la fréquence, la durée et son intensité. Les compléments alimentaires ne doivent substituer la prise du traitement préscrits par votre médecin.